VOTE | 49 fans

#109 : Personnalité multiple

Toby et Oz sont appelés sur une scène de crime où ils trouvent deux victimes, Wade et Wendy Lassiter, baignant dans une mare de sang. Lorsque Toby analyse la scène de crime, il reçoit des visions télépathiques qui lui font découvrir que quelqu'un d'autre est présent. Il trouve Andy, le fils des deux victimes, caché dans la cheminée.

Titre VO
Inside the Man

Titre VF
Personnalité multiple

Première diffusion
24.07.2009

Première diffusion en France
23.03.2010

Photos promo

Andy dans un lit d'hôpital

Andy dans un lit d'hôpital

Toby et Charlie sur les lieux du meurtre, devant les corps

Toby et Charlie sur les lieux du meurtre, devant les corps

Toby se confie à son ami Ray

Toby se confie à son ami Ray

Charlie Marks va sortir son arme

Charlie Marks va sortir son arme

Toby et Ray (Colm feore) dans les couloirs de l'hôpital

Toby et Ray (Colm feore) dans les couloirs de l'hôpital

Olivia (Mylène Dinh-Robic) et Toby s'embrassent chez Toby

Olivia (Mylène Dinh-Robic) et Toby s'embrassent chez Toby

Toby trouve un moulage de clown qu'il reconstitue

Toby trouve un moulage de clown qu'il reconstitue

Photo de l'épisode #1.09

Toby (Craig Olejnik) et Charlie (Lisa Marcos)  dans les couloirs de l'immeuble

Toby (Craig Olejnik) et Charlie (Lisa Marcos) dans les couloirs de l'immeuble

Andy voit un clown et Toby en a la vision

Andy voit un clown et Toby en a la vision

Plus de détails

Réalisateur : Clement Virgo

Scénariste : Michael Amo

Acteurs :

Craig Olejnik : Toby Logan

Lisa Marcos : Charlie Marks

Ennis Esmer : Oz Bey

Mylène Dinh-Robic : Olivia Fawcett

Anthony Lemke : Brian Becker

Arnold Pinnock : George Ryder

Mark Rendall : Andy Lassiter

Mayko Nguyen : Jennifer Fawcett

Colm Feore : Ray Mercer

Steve Belford : Jordan Shanks

Dan Warry-Smith : Scotty Knox

Booth Savage : Wade Lassiter

Janet Land : Wendy Lassiter

Murray Furrow : Avocat de Scotty Knox

David Collins : Avocat de Jordan Shanks

Michael Holtz : Officier en uniforme

Jana Peck : infirmière 

Lyndie Greenwood : Infirmère des admissions

Brandon Bally : Teen Party Kid

Lara Jean Chorostecki : Maya

John Fleming : Jeune Toby

Dans leur ambulance, Toby et Oz discutent.

Oz : Toute cette histoire de voyance commence à déteindre sur moi. Appelle ça l’Oz-mose.
Toby : L’Oz-mose ?
Oz : Tu ne crois pas que c’est possible ?
Toby : Sûrement. Qui suis-je pour juger ?
Oz :  Écoute ça. Je suis à la caisse rapide. Je regarde la caissière. 7 chances sur 10 que je sois limite. Soudain, j’ai ce flash, comme toi. Et je sens qu’elle va dire « 12 articles ou moins ».
Toby : Aucun lien avec le panneau en l’air ?
Oz : Non, je savais qu’elle allait le dire 10 secondes avant qu’elle le dise. Si c’est pas lire les pensées, comment tu appelles ça ?
Toby : La capacité de lire le futur.
Oz : « Le futur » ? Je l’ai peut-être aussi.
Toby : Si on l’a tous les deux, on pourrait faire des ravages.
Oz : On montera une affaire.
Toby : Superhéros, inc. 
Oz : Victimes au coin de Gormley et Lawton. La récré est finie.
Toby :  Grouille.

Ils arrivent tous les deux devant un maison, un policier vient vers eux.

Toby : Ici ?
Policier : La voisine a entendu crier. Elle a frappé, pas de réponse. Deux personnes à terre.
Toby : Ils sont vivants ?
Policier : Regardez.
Toby : Oz, prends celui-là. Je n’ai rien. Toi ?
Oz : Rien.
Charlie : La maison est vide ?
Policier : Pour autant qu’on sache.
Toby : On arrive trop tard, Charlie.

Toby a soudain un flash. Il voit des hommes cambriolés la maison.

Toby : Inspecteur Charlie ? Il y a quelqu’un.
Charlie : Quoi ?
Toby : Quelqu’un est dans la maison.
Policier : Comment un secouriste sait-il qu’il y a quelqu’un d’autre dans la maison ?
Charlie : Tu guides. Je fais le reste.

Toby se concentre et essaye de voir ce qui s’est passé dans la maison.

Toby : Cheminée. Il y a quelqu’un dans la cheminée.

Charlie s’approche de la cheminée d’où du sang coule. Elle l’ouvre et un jeune homme évanouie et blessé en sort.

Toby : Oz, attrape les sacs ! Sa respiration est faible.

En le soignant Toby voit un clown lui proposé un bonbon.

Oz : Il va s’en sortir.

Générique

Tout les deux sont en route vers l’hôpital.

Oz : Quatre minutes. Comment il va ?
Toby : Il a perdu beaucoup de sang. La tension est stable.
Voix : Où crois-tu aller ?
Toby : C’était quoi ça ?
Oz : Je n’ai rien dit.
Voix : C’est juste une fièvre. À ton réveil, tout ira mieux.
Voix : Aide-moi maman !
Oz : Tu as un flash sur lui ?
Toby : J’en ai plein.
Voix : Il veut du calme. Il veut pas dire ça. Il t’aime. Il t’aime vraiment, chéri.

Plus tard tout les deux sont à l’hôpital.

Oz : Que s’est-il passé avec ce gosse ? Quel genre de flash as-tu eu ?
Toby : Désolé, Oz. Si ça prend du sens, je t’en parlerai.
Oz : T’inquiète pas. Je vais d’une pensée incohérente à une autre.
Olivia : Les hommes de la situation. Ma sœur, Jennifer, débarque.
Toby : Celle que t’aimes quand tu rêves pas de lui transpercer le cœur ?
Olivia : Oui, celle-là et j’ai besoin d’aide.
Oz : Quel genre ?
Olivia : Si elle demande mes projets après le boulot, je sors avec l’un de vous. Ou si je suis seule ave elle, un de vous se montre et m’appelle. Ne dis pas que tu as des projets, tu ne prévois jamais rien. Vous êtes d’accord ?
Oz : Je peux y arriver.
Toby : Tu devrais la rencontrer avant…
Oz : J’ai une question…
Olivia : Elle est splendide, sensationnelle.
Oz : Je crois que je dois me brosser les dents.

Oz part et Charlie arrive

Charlie : Comment va la victime ? Une amélioration ?
Olivia : Stable, mais toujours fermé. Il a passé une heure avec les psys, et rien.
Charlie : Ca doit etre normal quand on a vu ses parents mourir.
Toby : C’est sûr. Des suspects ?
Charlie : Plus longtemps il sera mutique, plus ce sera difficile. Je peux te parler une minute ?
Toby (à Olivia) : Tu  en demandes beaucoup.

Toby et Charlie sont dans un couloir de l’hôpital.

Toby : Non, Charlie je ne suis pas un aspirateur de pensées. Je ne ferai pas ça.
Charlie : J’ai deux morts, et mon seul témoin ne parle pas. Il me faut un accès à son cerveau.
Toby : Ce que je verrai n’aidera pas. Ce gosse est traumatisé.
Charlie : Tu as déjà lu en lui ?
Toby : Je n’aiderai pas comme ça.
Charlie : Bien, qu’as-tu obtenu ?
Toby : Tout ce que j’ai vu était dingue. Je ne peux pas me fier à ce que je vois quand les gens sont dans cet état-là.
Charlie : C’est dans ces moments-là que la vérité éclate. Qu’as-tu vu Toby ?
Toby : J’ai eu… J’ai eu quelques trucs. J’ai vu un gars à la tête de clown. Maquillé en clown.
Charlie : Le meurtrier ?
Toby : Je ne sais pas. J’ai vu deux hommes avec des masques de ski noirs. J’ai vu un couteau poignarder quelqu’un. Je sais pas qui le tenait.
Charlie : J’ai besoin que tu le découvres.
Toby : Tu veux vraiment que j’y aille ?
Charlie : Je veux savoir qui a tué ses parents.
Toby : D’accord.

Toby va dans la chambre de la victime.

Toby : Comment vas-tu ? Je sais que tu es effrayé. La police a besoin de savoir qui est responsable de ça. Tu sais qui a fait ça, Andy ? Penses-y simplement. Essaye de te souvenir.

Toby se concentre sur les pensées d’Andy. Il y voit encore le clown et les deux hommes en noirs. Ils voit leurs visages, Andy attrape soudainement son bras. Toby se reconcentre et voit une nouvelle scène.

Homme 1 : Il y a quelqu’un. On doit y aller.
Père d’Andy : Que se passe-t-il ?
Andy : Où suis-je ?

Toby revoit le clown et le reste de la scène.

Andy : Où sont mes parents ? Tu m’entends ?
Infirmière : Tu es à l’hôpital. Tout ira bien, d’accord ? Laisse-nous prendre soin de toi, d’accord ?

Plus tard, Charlie retrouve Toby.

Charlie : Ca va ?
Toby : Je ne sais pas. Je ne sais pas.
Charlie : Tu as vu leurs visages ?
Toby : A peu près.
Charlie : Tu peux leur donner un âge ?
Toby : Des post-ados.
Charlie : Les masques collent avec la description d’une vieille dame qu’ils ont agressée.
Toby : Qui ?
Charlie : On a eu une série de braquages, tous dans le même quartier, même méthode. Au début, il n’y a eu aucun blessé. Il y a quinze jours, une dame a été frappée.
Toby : C’est lié ?
Charlie : Peut-être. Tu pourrais les reconnaitre sur des photos ?
Toby : J’essayerai.

Toby regarde des fichiers de police.

Charlie : Rien ?
Toby : Nada.
Charlie : Regarde ça.
Toby : Un album de promo ?
Charlie : De la chambre d’Andy.
Toby : Ils seraient allés à la même école ?
Charlie : Deux jeunes, post-ados, du même quartier. Des maisons qu’ils connaissent… Tous les voyous n’ont pas de casier.
Toby : En voilà un.
Charlie : Scott Knox. Surnom : Sudz. Intérêts : moi. Glander.
Toby : C’est l’autre.
Charlie : Jordan Shanks. Ambition : retraité à 25 ans. Film préféré : Tueurs nés.

Charlie et Toby retourne voir Andy.

Charlie : Andy ? inspecteur Charlie Marks. Je te dérange ? Peux-tu jeter un œil à ces photos et me dire si tu reconnais quelqu’un ?
Andy : Je n’ai jamais vu ces personnes.

Toby se concentre sur ses pensées et revoit précisément les visages de ceux qu’il a désigné à Charlie.

Charlie : Tu es sûr que tu ne les a jamais vus ?
Andy : Je suis sûr.

Dans un couloir de l’hôpital.

Toby : Il dit ne pas avoir reconnu Shanks ou Knox. Il les a vus là-bas.
Charlie : M. Knox déclare le vol de sa voiture et retire sa plainte quand Scott prévient d’un concert.
Toby : Gentil à eux.
Charlie : Jordan Shanks a prélévé 40.000 $ d’une carte de crédit trouvée dans le métro. Ses parents ont payé. Les charges ont été levées.
Toby : Tu penses pas qu’ils ont pu passer au meurtre ?
Charlie : Si, justement, mais je peux pas les poursuivre à moins d’avoir du solide.

Le téléphone de Charlie sonne.


Charlie : Attends. (Au téléphone) Non, c’est bon. Merci.
Toby : Quoi ?
Charlie : C’était le labo. Ils disent qu’il a pu se couper lui-même. Je veux pas croire qu’il ait tué ses parents non plus mais…
Toby : Je sais, c’est ton boulot.
Charlie : Exactement.

Olivia s‘occupe d‘un patient.

Olivia : Gardez ça au sec pendant 24 heures, d’accord ?
Voix : Livie !
Olivia : Jen !
Jennifer : Oh mon Dieu, le blanc n’a jamais été ta couleur. Mais oublie ça, le jour de ton mariage.
Olivia : Je suis heureuse de te voir.
Jennifer : Moi aussi. Qui est cet homme et pourquoi sourit-il ?
Olivia : Oz, voici Jen. Et tu te souviens de Toby.
Toby : Ca va ?
Jennifer : Bien. Tu as bonne mine. Désolée, j’ai oublié. Vous êtes en froid, ou…
Toby : On est tièdes. Et souvent, très occupés.
Jennifer : Je mourais pour des sushis, et il y a un restau sur Queen West qui a l’air mortel. J’ai tant de choses à te raconter.
Olivia : Je peux pas, je vais chez le coiffeur.
Jennifer : Tu vas chez le coiffeur ? Et demain ?
Oz : Demain, on a un diner de prévu. Désolé.
Toby : C’est vrai.
Oz : Mais tu devrais venir. C’est chez Toby. À 19h.
Jennifer : Ca me va.
Pam : Toby, le gosse que t’as amené hier veut te voir.
Toby : Merci, Pam. Je reviens.
Jennifer : A quelle heure, le diner ?
Oz : 19h … Dans ces eaux-là. Des choses que tu ne manges pas ? Un régime ?
Jennifer : Je n’aime pas les crustacés. On doit planifier la journée de demain.

Toby entre dans la chambre d’Andy.

Andy : Vous etes le secouriste qui m’a réanimé, non ? Merci de m’avoir sauvé la vie.
Toby : Aucun problème. Si tu as besoin d’autre chose.
Andy : On m’a demandé si je reconnaissais quelqu’un sur les photos. Deux d’entre eux sont entrés chez moi et ont tué mes parents.
Toby : Tu te rappelles lesquels ?
Andy : Pas sûr de leurs noms, ils étaient en terminale quand j’étais en seconde.
Toby : Bien, si l’inspecteur revient avec les photos, tu pourras les désigner ?
Andy : Essayons.

Charlie et d’autres policiers entre dans une chambre où se déroule une fête d’étudiant.

Charlie : Police. La fête est terminée. Posez vos verres.

Charlie s’approche d’un garçon évanoui.

Charlie : Celui-là. Debout. Où est Jordan Shanks ?
Homme : Qui ?
Charlie : Le jeune qui habite ici.
Homme : En haut. Deuxième porte, à gauche.
Charlie : Police ! Vous vous foutez de moi.
Jordan : J’ai tout payé, moi-même.
Charlie : Oui, en tondant le gazon ? Qu’est-ce qu’on a là ? Vous l’avez payé ?
Jordan : C’est un cadeau de ma copine.
Charlie : « A Wendy, pour notre 20e anniversaire. » Vous devriez appeler votre avocat. Bouclez-le.

Au commissariat

Avocat de Scott : Sur quoi vous basez-vous ? Selon le témoin, les intrus portaient des masques de ski. Comment a-t-il pu les voir ?

Toby est derrière la vitre sans teint et lit des les pensées de Scott. Il revoit la scène du cambriolage.

Scott : Il y a quelqu’un ! On doit y aller !
Avocat de Scott : Comment pouvez-vous être sûre que c’était mon client, dans cette maison ? 
Charlie : Parce que les objets trouvés dans sa chambre appartenaient à la victime. S’il n’était pas là, comment les a-t-il eus ? De la même façon que tous les objets qu’il vend.
Avocat de Jordan : D’autres les volent.
Charlie : Vous êtes receleur ?
Scott : Vous demandiez comment j’achetais tous ces trucs. Maintenant, vous savez.
Charlie : Qui vous a donné ceux des Lassister ?
Jordan : Je ne connais pas les noms. C’était le deal. On s’est rencontrés à une fête.
Charlie : Vous le reconnaitriez en photo ?

Toby se reconnecte et voit une autre scène. Jordan et Scott discutent.

Scott : Ca sera facile de cambrioler cette maison.
Jordan : Bien sûr.
Charlie : Pourquoi pas dire comment vous avez fait ?
Jordan : Vous aimez être flic ?
Charlie : Oui. Vous aimez faire le mariole ?
Avocat de Jordan : Je pense pas que c’est nécessaire, inspecteur.
Jordan : Désolé. J’ai fait le mariole ?
Charlie : Vous etes pas là pour une conversation. Répondez juste aux questions.
Jordan : Je peux tout faire.
Charlie : J’en suis sûre. M. Shanks a un sac, rempli d’objets appartenant aux Lassister. Chez vous, on n’a rien trouvé. Pourquoi, M. Knox ?
Scott : Car j’ai rien volé.
Charlie : Ou Shanks n’a pas confiance ? Et s’il n’a pas confiance en vous, vous pensez qu’il va vous protéger ? Lequel avez-vous tué ?
Scott : Quoi ?
Charlie : La mère ? Le père ? Peut-être les deux ?
Scott : Je ne sais pas de quoi vous parlez. Qu’essaye-t-elle de faire ?
Charlie : Vous couvrez votre partenaire ? C’est ça ?
Scott : Personne n’a tué personne.
Charlie : Dites-moi ce qu’il s’est passé, et je proposerai un marché.
Scott : Personne n’a tué personne.

À la sortie du commissariat.

Toby : Ils mentent, Charlie. Ils étaient là-bas. Je les ai vus saccager une pièce.
Charlie : Une pièce a été saccagée. Tu as autre chose ?
Toby : Non
Charlie : Shanks ne pensait qu’au sexe, non ? Certains mecs sont faciles à cerner.
Toby : Je l’ai vu saccager une pièce et oui…
Charlie : Ruiner une pièce, ça ne leur ressemble pas. Is font dans les bijoux et objets.
Toby : On pourrait aller à la maison demain ?
Charlie : Pour quoi faire ?
Toby : J’ai l’impression de manquer un truc. Il y avait peut-être quelqu’un d’autre. Ce clown.
Charlie : Ca te préoccupe ça.
Toby : Oui, en effet.

Le soir chez Toby

Toby : Du vin ?
Olivia : Merci. Oz ne sait pas dans quoi il s’embarque.
Toby : Je l’ai vu ramener à la maison 5 ou 6 femmes. Il va bien.
Olivia : Sauf que Jennifer n’est pas une fille d’un soir. Si elle te trouve un intérêt, tu peux dire adieu à ton temps libre.
Toby : Ca me rappelle quelqu’un.
Olivia : Tu as toujours été un fantôme.
Toby : Vraiment ? J’ai toujours été occupé
Olivia : Avec Charlie ?
Toby : Oui, pas comme tu le penses.
Olivia : Comment ? C’est-ce gamin ?
Toby : C’est un cauchemar.
Olivia : En parlant de ça, retournons au mien.
Oz : Je suis un professionnel de santé.
Jennifer : Oui, mais sérieusement Oz, tu n’es qu’un chauffeur de taxi glorifié.
Oz : Je sauve parfois des vies, tu sais ?
Jennifer : Et c’est… C’est bien. Il n’y a rien de mal à être taxi. De Niro était bon dans Taxi Driver. Mais…tu pourrais te faire beaucoup plus que, quoi 40 000 $ par an ?
Oz : 41 050 $ en fait.
Jennifer : Vraiment ? Où va tout cet argent ? Pas dans tes fringues.
Oz : Mes fringues ?
Jennifer : Une voiture de luxe ?
Oz : J’ai une voiture.
Jennifer : Bijou ?
Oz : Bague.
Jennifer : Voyage ?
Oz : A Buffalo pour les soldes.
Jennifer : Tu connais ton problème ?
Olivia : Jennifer
Jennifer : On crée des liens.
Oz : On s’amuse. Et tu fais quoi déjà, Miss je-sais-tout qui connait mon problème ?
Jennifer : Je suis commerciale dans un grand laboratoire pharmaceutique.
Oz : Je parie que t’as des super remises sur les tampons.
Jennifer : On sera premier au niveau mondial quand j’aurais atteint mon objectif annuel.
Oz : Mais as-tu une sirène ?
Jennifer : Tu veux savoir ? Tu veux un conseil ? Toutes ces histoires de vivre le moment présent, c’est que du tapage. Tu dois être prêt pour demain et tu le fais en étant avec des gens qui avancent à tes côtés.
Oz : Tu dois être une oratrice motivante.
Jennifer : Au fait Liv, tu as parlé à la banque pour l’appart sur Bloor ? Parce que c’est vraiment le moment pour acheter. Je viens d’acheter. Merci. Je vais rester jusqu’à ce que les rénovations soient faites.
Olivia : Les rénovations ?
Jennifer : Un mois ou deux, pas plus.
Oz : Aux colocataires !
Jennifer : Santé.
Olivia : Super.
Oz : Santé

Le lendemain chez les Lassister

Charlie : Tu as fini dans cette pièce ? Tu devrais regarder à côté.
Toby : D’accord. C’est la seule pièce à avoir été saccagé ?
Charlie : Ca ne colle pas avec leur méthode.
Toby : C’est dingue.
Charlie : Quelqu’un n’aime pas la pêche. C’est quoi ?

Toby ramasse des morceaux qui constitue un visage de clown et a une vision.

Clown : Tu as été sage ! Un bonbon ?
Toby : Ce visage hante les pensées d’Andy. Il n’arrête pas d’y penser. C’est ça.

À l’hôpital, il va voir Andy dans sa chambre.

Toby : He Andy
Andy : Hé c’est…c’est sympa de vous voir.
Toby : J’ai de bonnes nouvelles. Ils ont arrêtes les deux gars.
Andy : Vraiment ? Ils ont avoué ?
Toby : Ils n’ont avoués que les vols.
Andy : Ca doit être un mensonge.
Toby : Ca l’est ?
Andy : Oui

Toby lit alors dans les pensées d’Andy. Andy parle avec Jordan. 

Andy : Fais-le. Tu peux prendre tout ce que tu veux.
Toby : Tu mentais quand tu disais ne pas connaitre Shanks et Knox.
Andy : Non. J’ai reconnu leurs photos. J’ai dû les croiser à l’école.
Toby : Shanks t’a vu à une soirée.
Andy : De quoi vous… Que dites-vous ? Que je mens ?
Toby : Je dis que t’as donné les clés de ta maison à Shanks.
Andy : Pourquoi j’aurais fait ça ?
Toby : Tu voulais qu’ils viennent ?
Andy : Je le voulais ?
Toby : C’était ton idée, ton plan.
Andy : Mon idée ? Pourquoi les aurais-je fait entrer ?
Toby : Tu étais dans le coup.
Andy : Je ne sais pas de quoi vous parlez.

Toby voit rapidement le cambriolage puis le clown

Clown : Prends un bonbon !

Toby : Et le clown ? C’est quoi ? Tu reconnais ça ?
Andy : Où avez-vous eu ça ? Ça appartient à mon père.
Toby : Parle-moi de ton père. Dis-moi.
Andy : Ce n’est pas à vous.
Toby : Pourquoi il te fait peur ?
Andy : Qui a dit qu’il m’effrayait ?
Toby : Qu’est-ce qu’il t’a fait ?

Toby voit à ce moment dans les pensées d’Andy ce dernier être battu par le clown.

Andy : Vous n’aviez pas à le prendre.
Toby : Il n’avait pas le droit de te blesser.
Andy : Laissez-moi ! Laissez-moi !
Toby : Ton père te battait ? C’est pour ça que tu as saccagé sa pièce ? Dis-moi. Qu’est-il arrivé à tes parents ? Qui les a tués ? Dis-moi. Qu’as-tu vu ?
Andy : Il a eu ce qu’il méritait ! Il a eu ce qu’il méritait. Il devait payer pour ce qu’il a fait. Masi sa souffrance n’a pas duré des années.
Toby : Et ta mère ? Elle a eu ce qu’elle méritait ?
Andy : Laissez ma mère en dehors de ça.
Toby : Elle ne te protégeait pas ?
Charlie : Qu’as-tu fais du couteau, Andy ?
Andy : Quel couteau ? De quoi parlez-vous ?
Charlie : Qu’as-tu fait du couteau ?

Toby lit dans ses pensées et le voit cacher le couteau.
 
Toby : Il est dans le garage, Andy ?
Andy : Pardon ? Qu’y a-t-il dans le garage ?

Olivia examine un patient tout en discutant de sa sœur avec Toby et Oz. 

Olivia : Sérieux, je l’entends encore dire « Tu vois ce que je veux dire », je l’étouffe de mes propres mains. (à une infirmière) Radio complète du crane. En observation pour la nuit. Et après l’avoir tuée, parce que je la tuerai-je vous tiendrai pour responsable, car vous deviez la tenir à l’écart.
Toby : Pas pour un mois
Olivia : Maintenant, c’est trois mois. Je vais la tuer
Toby : Sois franche. Dis-lui ce que tu ressens.
Oz : Elle n’est pas si mauvaise.
Olivia : Oh si.
Oz : Je la trouve charmante.
Toby (à Charlie) : Tu vas voir Andy ?
Charlie : Oui
Toby : Je peux venir ?
Charlie : Bien sûr. J’ai les résultats, le couteau était au père. Les empreintes sont celles d’Andy.
Toby : Quel rapport avec Know et Shanks ?
Charlie : Peut-être qu’Andy a arrangé le cambriolage. Les parents étaient encore en vie. Il voulait leur donner une leçon.
Toby : Il a des blessures de défense.
Charlie : Nos experts disent qu’il a pu se les infliger.
Toby : Vraiment ?

Dans la chambre d’Andy

Charlie : Je dois être sûre que tu comprennes tout ce que je vais te dire. Tu m’écouter attentivement. Tu es en état d’arrestation pour le meurtre de tes parents.
Toby (au téléphone) : Ray, j’ai besoin d’aide.

Plus tard Toby attends devant la chambre d’Andy

Ray : Toby
Toby : Merci d’être venu. Ils ont relâché les gamins et ont abandonné les charges pour recel.
Ray : Avocats bien payés. Ça ne m’étonne pas qu’ils sortent.
Toby : Je dois trouver la brèche.
Ray : Que puis-je faire ?
Toby : Je dois comprendre pour le clown, et la pièce saccagée.
Ray : J’ai cru comprendre que le père le battait ou l’abusait, voire les deux. Assez pour créer un traumatisme psychologique. Et puis, il s’est senti si mal de l’avoir blessé, qu’il a tenté d’être gentil en donnant des bonbons. Mais Andy détestait l’hypocrisie. Comme la plupart des gamins.
Toby : Tu penses que ce clown représente l’hypocrisie ?
Ray : Ou peut-être qu’il représente le père.
Toby : La pièce du père a été saccagée.
Ray : Intéressant. Ça aurait un sens.
Toby : Tu vas lui parler ? Je veux écouter, Ray.
Ray : Je ne sais pas. La vérité restera peut-être enfermée dans son esprit à jamais.
Toby : Si c’est le cas, ce gosse tombera pour le meurtre de ses parents.

Dans une salle Ray parle avec Andy. Charlie et Toby les observe.

Ray : Tu sais pourquoi tu es là, Andy ?
Andy : Ils pensent que j’ai fait du mal.
Ray : Tu t’en souviens ? Andy, tu peux essayer ? Tu essayeras, Andy ? Tu essayeras ? Tu essayeras ?
Andy : A qui croyez-vous parler, à un idiot ? Vous voulez que je dise que j’ai tué mes parents ? J’ai tué mes parents. Je les ai poignardés.
Ray : T’es un dur.
Andy : Assez pour vous botter le cul.
Ray : Si tu es si fier d’avoir tué tes parents, alors pourquoi as-tu caché le couteau ?
Andy : Je l’ai pas caché.
Ray : Pourquoi la police l’a trouvé dans l’égout du garage ?
Andy : Je ne l’ai pas mis là.
Ray : Quelqu’un l’a fait. Qui a mis le couteau dans l’égout ?
Andy : Pardon ?
Ray : Qui a mis le couteau dans l’égout ?
Andy : Moi, évidemment. Je ne l’aurais pas laissé dans la chambre.
Ray : Andy ?
Andy : Excusez-moi ?
Ray : Dis-moi. Quand tu regardes ce miroir, qui vois-tu ?

Andy se regarde dans le miroir et le visage de sa mère apparait.

Andy : Moi, évidemment.
Ray : Andy a-t-il tué ses parents ?
Andy : Bien sûr que non.
Ray : OK, merci beaucoup. Vous m’avez bien aidé.
Andy : Attendez. Quelle était la question ?
Ray : Dis-moi ce qu’il s’est passé, Andy.

Toby lit dans ses pensées et revoit la scène de la mort des parents d’Andy. 

Mère d’Andy : Chéri ! Wade !
Andy : Je ne sais pas ce qu’il s’est passé.

Ray parle avec Charlie du comportement d’Andy

Ray : Les cas de dédoublement de la personnalité sont rares et chacun est différent. Des spécialistes pensent que ce n’est pas réel.
Charlie : Alors, selon vous, il n’invente pas ces personnalités.
Ray : Je ne sais pas.
Toby : Il n’a pas vu Andy dans le miroir quand il était un autre.
Ray : Si son père a abusé de lui, lorsqu’il était enfant, il a peut-être essayé de se protéger. Voilà pourquoi sont apparues ces trois personnalités. Andy l’enfant, Andy le costaud, Andy la mère.
Charlie : Donc Andy a tué ses parents ?
Ray : Une de ses personnalités l’a fait.
Charlie : Donc, Andy l’enfant a souffert, Andy le costaud s’est vengé et Andy la mère a caché le couteau ?
Toby : Je ne pense pas. Comment peut-il se regarder de sa cachette, tenant un couteau ensanglanté.
Charlie : Qui tient le couteau, alors ?
Toby : Je ne sais pas. C’est pas Andy. Il ne pouvait pas.

Le lendemain

Jennifer : Le yoga c’est bien. Le yoga érotique est mieux et le tai-chi est surfait. Mais il y a ce nouveau truc qu’Eckhart Tolle donne derrière… Quoi ?
Olivia : T’as pas l’impression qu’on entend que toi ?
Jennifer : Je suis en train de discuter.
Olivia : Sans blague. Avec toi-même. Tu écoutes des fois ?
Jennifer : Oui, mais, le summum de l’écoute c’est de s’entendre soi-même, si tu vois ce que je veux dire.
Olivia : Tu sais, je vois. Et cette fois… J’en ai assez. Tu diriges, tu contrôles. Arrete d’être le nombril du monde.
Jennifer : C’est-ce qu’on fait dans le monde d’Obama.
Olivia : C’est pas vrai ? Tu sais, je me fiche que tes travaux ne soient pas terminés en 2020. Et je me fiche que tu sois ma sœur.
Jennifer : Tu veux que je parte ?
Olivia : Je le veux.
Jennifer : Tu veux savoir un truc ? Si tu perdais ton boulot et ton appart avec rien sur le dos, je t’accueillerais toujours et sans dire un mot à la petite princesse, que tu es.
Olivia : T’es à la rue ?
Jennifer : J’ai eu cinq mensualités de retard. Cinq et ils m’ont saisie. Parce que j’ai perdu mon boulot.
Olivia : Pourquoi t’as rien dit ?
Jennifer : Car je pensais pas avoir besoin de ça pour être ta sœur. Très bien, je vais chercher un boulot. Un autre appartement. Rien de plus simple. Mais, en attendant, peut-on essayer d’être sœurs ?
Olivia : Deux semaines, max. Tu restes chez moi deux semaines. Je t’aiderai à trouver un boulot. C’est plus facile, ici.
Jennifer : Tu me laisserais vivre dans la même ville ?
Olivia : Si t’es pas trop envahissante.
Jennifer : C’est promis. J’apporte un truc pour diner ? Saint-pierre ? Selle d’agneau ?
Olivia : Du poulet, ça ira.
Jennifer : Couscous et épinards seraient… non, du poulet c’est bien.
Olivia : Du poulet.

Toby est avec Andy dans sa chambre d’hôpital.

Toby : Salut. Shanks et Knox ne seront pas inculpés.
Andy : J’ai déjà tout dit à la police. Je vais rien te dire ! 
Toby : Tu peux me faire confiance. Shanks et Knox l’ont fait, n’est-ce pas ?
Andy : Je sais pas. Peut-être. Je suis désolé. Je suis loin d’être désolé.
Toby : Que s’est-il passé ce soir-là ? Qu’ont-ils fait ?
Andy : C’était affreux, ce qu’ils ont fait. Je l’ai fait, compris ? Je voulais qu’il meurt !
Toby : Pourquoi ?
Andy : Je le haïssais !
Toby : Pourquoi ?
Andy : Pour ce qu’il a fait à ce corps. le bonbon. L’horrible bonbon.
Clown : Prends un bonbon.
Andy : Je leur ai fait ravager la pièce. C’était le marché.
Toby : Parce que ?
Andy : Car c’est là que c’est arrivé. Je voulais voir cette pièce ravagée encore et encore et encore.

Toby revoit la scène et voit Andy prendre une caméra.

Toby : Tu l’as filmé, Andy ?
Andy : Je le devais.
Toby : Où est la bande ? Qu’as -tu fait de la bande ? Où est-elle ?
Andy : J’ai dû la cacher.
Toby : Où ça ?
Andy : En sûreté. Là où je mets toujours les objets en sûreté.

Charlie retourne dans la maison et prends la peluche d’Andy. et trouve la cassette.

Charlie : D’accord. Regardons la vidéo.
Andy : C’est ça. Mettez-la à sac.
Scott : Il y a quelqu’un. On doit y aller.
Wade : Il se passe quoi ?
Andy : Qu’avez-vous fait ? C’est faux. C’était moi.
Charlie : Regarde à nouveau. Ce n’était pas toi.
Andy : Mais je voulais qu’il meurt.
Charlie : Shanks l’a fait.
Andy : Ils sont morts, c’est ça ?
Toby : Je ne sais si je peux continuer ça.
Ray : Et moi, comment t’as tenu jusque-là.

Plus tard, Toby est chez lui avec Olivia.

Toby : Alors ? Grosse bataille ?
Olivia :  Enorme.
Toby : Tu as été franche avec elle ?
Olivia : En effet.
Toby : Elle t’as ignorée et a fait comme si de rien n’était ?
Olivia : Elle choisit le papier peint.
Toby : Pour son appart ou le tien ?
Olivia : Le mien, bien sûr.
Toby : Tu lui as dit ? Tout va changer.
Olivia : Pas tout à fait.
Toby : Donc, t’aimes le papier peint ?
Olivia : Oui. Tu sais, il faut changer la déco. Ça va s’arranger.
Toby : Je suis d’accord.
Olivia : Pourquoi une famille, c’est si dur ?
Toby : Si je savais. Je ne suis qu’un orphelin.
Olivia : Mais tu te souviens de certaines choses. Tu as parlé de certains moments.

On voit un flash-back sur l’enfance Toby.

Toby : C’est-ce que j’ai oublié qui me dérange. Mais tout va bien car l’un de nous est normal et sait qui nous sommes.

Tous les deux s’embrassent.

Olivia : Ca n’est pas arrivé.
Toby : Et sur ma liste des choses qui ne sont pas arrivées, c’est en première place.

Kikavu ?

Au total, 12 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Valerie42 
02.04.2018 vers 14h

winter 
12.08.2017 vers 13h

Sabufield 
Date inconnue

Ecora 
Date inconnue

louserie 
Date inconnue

Emilie1905 
Date inconnue

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Découvre la carte de Mary Sibley, sorcière de la série Salem, dans la catégorie Magic de notre collection d'HypnoCards.
En vitrine | Salem (Magic)

Appel à candidatures pour trouver des administrateurs pour un futur quartier dédié à la série Manifest de NBC.
Appel à candidatures | Plus d'infos

Venez départager les calendriers de l'Avent créés par nos membres, les votes sont ouverts jusqu'au 4 novembre !
Les votes sont ouverts ! | Date limite : 04/11

Activité récente

Photo du mois
Aujourd'hui à 14:05

Calendriers
07.10.2018

Sondage Reboot
17.10.2018

L'hypnose
16.10.2018

Actualités
Sondage Reboot

Sondage Reboot
Cette saison les chaînes américaines nous sortent beaucoup de reboot de leurs séries fétiches. Le...

Lauren Lee Smith au MIPCOM 2018

Lauren Lee Smith au MIPCOM 2018
Cette semaine, du 15 au 18 octobre 2018 au Palais des Festivals et des Congrès de Cannes se déroule...

Résultat août, Thème septembre

Résultat août, Thème septembre
Le mois d'août se termine sur un très bon résultat pour la photo du mois. Le thème était les photos...

Résultats du sondage estival

Résultats du sondage estival
Aux mois de juillet et août vous avez été quelques un à partir en vacances au Canada mais 12 d'entre...

Calendrier

Calendrier
C'est la rentrée mais gardons le moral. Grâce au montage de Diana62800, Arnold Pinnock nous offre un...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage

La saison 2018/2019 est la saison des Reboot. Aimeriez-vous voir un reboot de The listener ?

Total : 15 votes
Tous les sondages

HypnoRooms

grims, Avant-hier à 08:47

Aujourd'hui venez poster la photo de Personnage masculin préféré sur le quartier Vikings !!!

Steed91, Avant-hier à 09:48

Nouveau sondage sur Modern Family, que pensez-vous de Dylan ? Venez nombreux Vous pouvez voter même si vous ne connaissez pas le show

grims, Hier à 06:30

Aujourd'hui venez poster votre photo préférée d'Ivar sur le quartier Vikings !!!

Luna25, Hier à 13:21

Nouveau mois sur le quartier Legends of Tomorrow : jeux, sondage, et... Nouveau Design !!

grims, Aujourd'hui à 08:33

Aujourd'hui venez poster votre photo préférée d'Alex Høgh Andersen sur le quartier Vikings !!!

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site